Dernière modification par Johan - 2021-07-11 20:28:01

Pardonner ?

Lévitique 24 11-14 ; Luc 7 36-48 et 5 20-25 ; Matthieu 18 21-22 ; Marc 3 28-29

La Bible commence bien mal: Aux chapitres 44 et 45 de la Genese, Joseph pardonnea ses freres le fait d’avoir ´et´e vendu comme esclave aux Egyptiens. ´ Etait-ce pardonnable? Est-ce pardonnable d’ˆetre r´eduit ´a l’esclavage? Non certes, c’est de la vengeance que l’on pourrait attendre.Non certes, c’est de la vengeance que l’on pourrait attendre. Peut-on pardonner les camps de concentrations et autres g´enocides? Peut-on pardonner les grands capitaines d’industrie qui ´ecrasent les populations jusqu’a la mort? Peut-on pardonner les faiseurs de guerres? Peut-on pardonner les vulgaires criminels, Landru, Dutroux ou autres Fourniret? Peut-on pardonner l’´eruption du V´esuve qui engloutit Pomp´e¨ı et Herculanum, les tsunamis qui noient des victimes innocentes ou le coup de grisou dans les mines de charbon? Peut-on pardonner Dieu, le grand responsable de nos souffrances? Dieu est-il responsable de nos souffrances? Comment pourrait-on pardonner l’impardonnable? Le pardon est-il b´en´efique pour celui qui le donne ou pour celui qui le re¸coit? Je citerai Nelson Mandela: Le pardon libere l’Ame, il fait disparaˆıtre la peur. C’est pourquoi ˆ le pardon est une arme si puissante[Nelson Mandela]. J´esus nous met sur la piste de la raison d’ˆetre du pardon qui n’est pas d’abord b´en´efique pour celui qui est pardonn´e, mais pour celui qui pardonne. Le premier a b´en´eficier du pardon, c’est celui qui pardonne car c’est en pardonnant qu’on se libere du mal subi. Ne pas pardonner, c’est maintenir le criminel dans la posture du criminel, c’est donc se maintenir soi-mˆeme dans la posture de la victime et continuer a souffrir du mal qui a ´et´e commis[James Woody. Ne faut-il pas pardonner? Evangile et Libert´e, 254, 12-14 (dec. 2011)]. W. Rey, Jul. 2, 2021 @7:33 2 Le pardon est-il oubli? Non, certes pas et je suis port´ea dire “C’est toute autre chose”. Pour moi, le pardon serait plutˆot d´epasser le fait, pour m’en lib´erer, parfois, ´eventuellement mˆeme, pour en lib´erer l’autre. Aussi, comment pourrait-on pardonner ce qu’on aurait oubli´e? Nous nous trouvions il y a quelques ann´ees, mon ´epouse et moi, passant un long week-end a Berlin. Ce jour-la, la plupart des mus´ees fermaient et nous sommes all´e voir le mus´ee juif; c’est le plus grand d’Europe. Je vous le recommande pour la forte impression qu’il vous laisse. Retra¸cant 2000 ans de juda¨ısme en Allemagne, il conclut par les pages douloureuses d´edi´ees aux Juifs assassin´es durant la Shoah, mais aussi d´edi´ees a toutes les victimes de la violence et de la guerre. On pourrait penser que ceci constitue un “devoir de m´emoire”, mais cela va bien au-dela. En filigrane, on y ressent que les juifs se sentent responsables dans la mesure ou ils font partie de la population allemande. Ils s’y pr´esententa la fois comme victimes et comme bourreaux! Les juifs se montrent solidaires de leurs bourreaux. Et moi, suis-je parfait? Qui vole un oeuf, vole un boeuf. J’avoue n’avoir jamais englouti de villes au moyen d’´eruption volcanique. Que pardonner? Qui pardonner? Qui peut pardonner? Et moi, est-ce que je pardonne a ceux qui m’ont offens´e? Que pardonner? Qui pardonner? Comme beaucoup le savent, je rencontrea l’occasion des d´etenus et n’importe quel sujet peut devenir l’objet de nos entretiens. Parfois, mais plutˆot rarement, l’impossibilit´e du pardon est abord´ee. Sans vouloir ici g´en´eraliser, il arrive que l’auteur de m´efaits se considere en premier lieu comme victime, victime de la Soci´et´e, W. Rey, Jul. 2, 2021 @7:33 3 victime de cette Soci´et´e qui l’a pouss´ea survivre dans la violence ou dans le mal, victime de cette Soci´et´e qui l’a “mis au trou”. C’est la Soci´et´e qui pour eux est la premiere responsable et, en quelque sorte, ils se sentent l’objet d’une profonde injustice lorsqu’on les voit comme auteurs de d´elits. Comme vous l’aurez observ´e, toute situation peut ˆetre vue sous des angles fort diff´erents. L’impossibilit´e du pardon est manifeste. Peut-ˆetre devraientils d’abord pardonner la Soci´et´e pour pouvoir recevoir le pardon de leur propres victimes. Dans ces entretiens, l’oubli est aussi impossible que le pardon et, pourtant, ils veulent ˆetre libres de leur pass´e. Ils doivent apprendrea vivre avec leur pass´e, quel qu’il soit. Ce peut-ˆetre vital, mais tous n’y parviendront pas. Dans la mˆeme approche, l’absolution que donne l’Eglise catholique cadre parfaitement avec un besoin profond de lib´eration. Quand J´esus dit: “Tes p´ech´es ont ´et´e pardonn´es”, il ouvre une fenˆetre sur le lendemain. Mais, qui peut pardonner? S’il faut s’appuyer sur les ´ecritures, on trouve dans Marc et Luc que “Dieu seul pardonne les p´ech´es”. C’est du moins ce que proclament les Pharisiens. Evidemment, mais il faut aussi remarquer que le dessein des ´ Pharisiens n’´etait pas des plus purs en criant au blaspheme. Leur but ´etait de supprimer J´esus et la lapidation ´etait une jolie fa¸con d’atteindre ce but. On peut mˆeme se demander si la notion de “Dieu seul” ne serait pas une invention des Pharisiens. Effectivement, je ne retrouve nulle part dans l’Ancien Testament que “seul Dieu” peut pardonner. J’y trouve dans deux passages tres courts que Dieu pardonne; mais c’est sans exclusivit´e, tout un chacun peut pardonner. Et puis il y a ce verset du Notre Pere: Pardonne-nous nos offenses, comme nous pardonnons aussia ceux qui nous ont offens´es. [“Traduction calamiteuse”: Louis Pernot, Evangile et Libert´e, 254 (dec. 2011).]. W. Rey, Jul. 2, 2021 @7:33 4 Ce verset aurait-il le moindre sens si c’´etait “Dieu seul” qui pouvait pardonner? J’acheve cette m´editation avec le r´ecit de la crucifixion chez l’apˆotre Luc: Arriv´es au lieu dit “le Crˆane”, ils l’y crucifierent ainsi que les deux malfaiteurs, l’un a droite, et l’autrea gauche. 34 J´esus disait: “Pere, pardonne-leur car ils ne savent pas ce qu’ils font”[Lc 23: 33-34]. Cette parole sur la croix m’a toujours sembl´e d’une infinie tendresse pour cette humanit´e qui est entrain de le crucifier. Il ne pardonne pas, chose qui ne serait qu’un mouvement humain, il demandea son Pere,a notre Perea tous, de pardonner. Ce pardon lie la compassion envers le p´echeur a la mis´ericorde du Seigneur. Je reprends: “Pere, pardonne-leur car ils ne savent pas ce qu’ils font” lie la compassion envers le p´echeur `a la mis´ericorde du Seigneur.

Amen

William Rey
Le 11 juillet 2021
(enregistré par Jacques)