Dernière modification par Johan - 2020-06-06 22:00:12

Avance en eau profonde

Luc 5 : 1 à 11

Et Voici Jésus, pressé par la foule au bord du lac; la foule veut l’entendre.
Il voit alors une barque, monte dedans et demande à Simon de la mettre à l’eau et d’aller un peu plus loin, à quelque distance.

De là, Jésus va parler et, avec cette mise à distance, il va pouvoir s’adresser à chacun de ceux qui est sur le rivage, à chacun individuellement et non pas à une foule compacte et indifférenciée.

La Parole est pour chacun, elle va rencontrer chaque trajectoire de vie, chaque histoire personnelle: elle a besoin d’un espace de liberté car elle ne s’impose pas: elle chemine…pour arriver dans nos coeurs, s’ils sont prêts à la recevoir.
La Parole est faite pour circuler et elle s’arrête là où le coeur est prêt , là où il y a la disponibilité et l’accueil pour la recevoir.

Mais voici que Jésus a aussi un message particulier pour Simon : il est monté dans sa barque, lieu de son travail, lieu de ses efforts quotidiens, de ses partages avec ses collègues aussi, lieu de vie en quelque sorte.
Jésus a choisi d’embarquer avec lui dans cette barque c’est à dire de le rejoindre dans sa vie quotidienne et dans son histoire personnelle.

Et voici le message pour Simon
« Avance en eau profonde et jette tes filets »

Avance en eau profonde: cette demande de Jésus résonne pour moi d’une façon toute particulière dans le contexte que nous vivons depuis quelques mois maintenant.

Avance en eau profonde:
Avance dans la profondeur de toi même: ne reste pas à la surface de toi même, va plus loin…

Va chercher en toi, au plus profond de toi, plonge en toi pour faire l’expérience de cette relation exceptionnelle, unique, avec la Parole , Parole de vie d’une richesse inexprimable qui va transformer ta vie et la remplir pour une vie… en abondance.

Voici un appel qui a pris tout son sens pour moi dans ce temps de confinement que nous avons connu, il y a quelques semaines maintenant :

Le Confinement » un temps hors du temps »

Dans cette période si particulière, nous nous sommes retrouvés « à l’intérieur »..
Ainsi avons-nous peut-être été conduits (un peu par nécessité il faut bien le reconnaitre,) à aller chercher à l’intérieur de nous-mêmes :
pour ouvrir un espace de questionnement sur ce qui nous faisait vivre,
pour revisiter nos certitudes, nos attentes et nos espérances…
pour aller faire le tri à l’intérieur de nous-mêmes et distinguer ce qui nous appelait vraiment à la vie et ce qui nous retenait prisonnier d’ une vie avec un horizon limité,.
L’inédit de la situation et l’interruption forcée de toutes nos activités (pour ne pas dire nos agitations) nous a poussés à :
- écouter et à accueillir ce silence qui s’est soudain abattu sur nos villes et nos espaces de vie,
- à nous mettre à l’écoute de la Parole,
- à prendre conscience autrement de la présence de Dieu, pour nous tourner plus intensément vers Lui .

Avance en eau profonde :
Ce temps « hors du « temps » nous a donné la possibilité de plonger au fond de nous-mêmes pour comprendre ce qui entravait notre vie et pour apercevoir la richesse infinie de la grâce qui nous est offerte et qui nous libère pour une vie nouvelle.

Avance en eau profonde:
N’est-ce pas aussi une invitation à revisiter notre façon de faire église
, notre vie communautaire, nos habitudes ecclésiales ?

Au fil de cette période de confinement, nous avons été emmenés au-delà de nous-mêmes et nous avons inauguré d’autres façons de faire Eglise, nous avons inventé d’autres façons d’entretenir et même de développer le lien fraternel : nombre d’initiatives ont écloses et ont fait apparaitre de nouvelles expressions de la vie communautaire, du partage de la Parole , de la rencontre fraternelle, de l’accompagnement pastoral….
Les églises en tant que lieux de culte soudainement fermées, nous voici poussés à inventer une église hors les murs !
Plus de lieu, plus d’espace identifié, plus de repère matériel…
Toutes les dimensions de notre vie d’église ont été interpellées et bousculées !

Et voici que nous avons trouvé

Juste une Parole à écouter, à faire circuler, à partager, à offrir aussi autour de nous.
Juste une confiance et une espérance à vivre et à partager
Juste une force à trouver dans la présence du Ressuscité en nous, dans la force de son amour, dans l’assurance de sa fidélité.
Juste un soutien et un encouragement dans le partage fraternel

Voici pourquoi, dans ce temps de confinement, cette invitation de Jésus à Simon a résonné très fort en moi: je l’ai vécu comme un appel à l’approfondissement de ma foi, de ma confiance personnelle et comme un appel au renouvellement et à l’élargissement de notre vie communautaire, par-delà les murs de nos temples et les lieux habituels de nos rencontres.

Et puis il y a eu, ensuite, ce temps de déconfinement qui a commencé il y a quelques semaines.

Là encore, cet appel de Jésus à Simon a résonné en moi
« Avance en eau profonde et jette tes filets. »

Ce temps de déconfinement nous a permis de rouvrir nos portes, de retourner dehors, dans un espace public qu’on ne ressentait plus de la même façon, avec des relations aux autres que l’on ne ressentait plus de la même façon…

Beaucoup de choses ont été bouleversés dans nos vies, nos repères ont explosé, nos certitudes ont été pulvérisées, nos visions du monde ont été questionnées ….

Alors, là encore, cet appel de Jésus à Simon résonne :
« Avance en eau profonde et jette tes filets. »

Avance en eau profonde:
Eloigne-toi de ce que tu connais, déplace-toi de ton univers de référence, ose aller plus loin, au-delà de tes repères, de ta « zone de confort »
Quitte le rivage de tes habitudes, aventure toi au-delà de tes certitudes.

Cette invitation au déplacement, au mouvement, au cheminement traverse d’ailleurs toute l’Ecriture depuis Abraham:
« Pars de ton pays ,de ta famille et de la maison de ton père vers le pays que je te montrerai »
Abraham qui trouve vie et avenir en quittant son passé, ses repères, son horizon bouché, pour répondre à l’appel de Dieu qui ouvre son avenir: « va ! ».
Et puis le peuple guidé par Moïse: Peuple nomade, toujours en route, porté par la promesse et la fidélité de Dieu.
Peuple en exode, en route vers la terre promise, mais toujours, la promesse de Dieu a été plus forte que toutes les forces de mort, la fidélité de Dieu plus forte que toutes les attentes déçues.
Toujours la confiance a ouvert des chemins nouveaux et une histoire à construire.

Et voici, ici, Simon qui fait confiance; il répond à cette demande de Jésus;
Certes, il a d’abord avoué son découragement, son doute lui, le professionnel de la pêche qui vient de passer une nuit sans rien prendre … «Maître, nous avons peiné toute la nuit sans rien prendre » mais ... il a choisi la confiance: « Sur ta parole, je vais jeter les filets. »

Sur ta Parole….
Sur ta parole, je vais me relancer, moi aussi
mais autrement car je suis porté par la confiance.
Je vais me relancer dans le monde, au milieu de mes frères et soeurs, mais guidé par ton Esprit, esprit reçu par les disciples et par nous tous à la Pentecôte.

Alors, au lendemain de la Pentecôte, nous aussi sommes appelés à nous relancer et à vivre notre vocation de témoin de l’Evangile.
Au lendemain de cette Pentecôte 2020, après ces périodes inédites, de confinement puis de déconfinement , nous voici appelés à revisiter notre vocation de témoins de l’Evangile et pour cela sans doute à avancer en eau profonde…

Revisiter notre façon d’être au monde en tant que témoin et ….. en vivre… dans nos vies de tous les jours, dans nos occupations quotidiennes, dans notre travail, notre vie de voisinage, en tant que citoyen, en tant que parent, grand-parent, ami… dans nos vies personnelles, et bien sûr aussi en tant que membre d’église .. dans nos vies communautaires.

C’est le moment d’oser l’aventure au-delà de nos repères…..pour inaugurer un nouveau temps :

Temps nouveau, un temps qui nous engage..en tant que témoin vivant de l’Evangile

non pas un temps dans lequel on attendrait passivement que les choses changent, que le monde change, que les rapports entre les hommes s’améliorent, que la paix et la justice s’installent..
ce temps-là est peut-être une façon d’attendre .. tout des autres.. pour ..ne pas s’engager

mais pas non plus un temps qui espère que … tout va soudain être transformé.. ce temps-là est peut-être une façon de vivre dans l’illusion pour ... ne pas s’engager
non pas un temps qui rejette tout ce qui s’est fait avant parce que tout va changer et devenir meilleur …

mais un temps nouveau, qui porte en lui, malgré tout, le passé quel qu’il soit et qui s’ouvre à un avenir différent et le fait advenir.

Oui, ce temps nouveau dans lequel nous pouvons entrer si nous le voulons c’est un temps qui nous engage ! un temps où nous choisirons d’exercer notre vocation et donc notre responsabilité de témoin.
Dans ce temps-là, nous sommes appelés à avancer en eau profonde et nous le pouvons car nous sommes accompagnés par le Christ et guidés par l’Esprit.

Avancer, c’est à dire ne pas rester enfermés, prisonniers de nos points de vue figés, prisonniers de nos groupes de semblables, de nos places dans la société.

Avancer, c’est à dire nous élargir aux dimensions de Dieu et de son humanité … même si nous avons l’impression que c’est en eau profonde !
Avancer et suivre le Christ pour participer à l’avènement de son royaume, de là où nous sommes, et dans un engagement plein de confiance et d’espérance.

Avancer et oser faire … Ce qu’on peut car la grâce nous est donnée :
A la vue des filets plein de poissons Simon fut saisi d’effroi ; il tomba au pied de Jésus et dit « Seigneur, éloigne-toi de moi car je suis un pécheur »

et Jésus lui dit « Sois sans crainte, désormais ce sont des hommes que tu vas capturer… Suis moi »
A la mise à distance demandée par Simon: « éloigne-toi de moi », répond la promesse de Jésus « n'aie pas peur, suis-moi ».

Parole d’amour et de paix, parole de grâce de Jésus qui libère Simon.
Simon qui a confessé Jésus-Christ comme Seigneur et qui deviendra Pierre.

Jésus l’envoie ainsi vers sa vocation, vers son ministère de témoignage et il l’entoure de Son amour et de Sa grâce infinie.

Nous voici à notre tour appelés dans un temps qui nous engage, envoyés vers notre vocation de témoin ancrés dans l’assurance de Son amour et de Sa grâce et portés par Son esprit

C’est un nouveau temps qui s’ouvre pour nous, un temps qui nous engage ... en tant que témoin vivant de l’Evangile, un temps à vivre pleinement dans nos vies personnelles et dans nos vies d’église.
L’Esprit nous a été donné et il nous guidera !

Réjouissons-nous d’être ainsi appelé à cette vocation et n’ayons pas peur d’avancer en eau profonde !

Amen

Brigitte Raymond
Le 7 juini 2020