Dernière modification par Johan - 2020-06-14 18:38:59

Déclaration de l’EPUB concernant le racisme

L'Église Protestante Unie de Belgique est choquée par le meurtre de George Floyd. Un agent de police de la ville de Minneapolis a, avec son genou, écrasé le cou de Floyd jusqu'à ce que mort s'en suive.
Malheureusement, cet incident n'est pas un cas isolé et les États-Unis ont une longue histoire de racisme blanc à l'encontre de leurs semblables d'une autre couleur de peau.

Parce que l’EPUB est convaincue que tous les peuples ont été créés à l'image de Dieu (Genèse 1:27), elle ne peut que décrire le racisme, tant sur le plan personnel qu'institutionnel, comme un péché et une insulte à notre Créateur. Le racisme est contraire à notre foi et va à l'encontre du commandement central de l'amour:
"Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, de tout ton esprit et de toute ta force..." ... et Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Il n'y a pas de commandements plus importants que ceux-ci". (Marc 12:30-31).

La tragédie de l'assassinat de George Floyd a déclenché des protestations dans le monde entier. Il est pour nous encourageant de constater que ces manifestations ont souvent été menées par des jeunes et suivies par un public de toutes origines. C'est en soi un signe d'espoir.
Dans notre pays également, il y a eu une indignation collective. Il est juste de ne pas pointer du doigt uniquement la situation aux États-Unis. Notre propre société n'est nullement à l'abri du racisme et de la xénophobie et il est impératif que nous fassions notre examen de conscience.
Ces jours-ci, le passé colonial et les profondes blessures qu'il a causées nous sont à nouveau rappelés. Les jeunes lancent une discussion très nécessaire sur les statues qui, dans notre espace public, glorifient ce passé colonial. Nous entendons des histoires poignantes sur la façon dont les réfugiés et les demandeurs d'asile sont perçus et traités - aux frontières extérieures de l'Union européenne et à l'intérieur de ses frontières. Il existe une discrimination sur le marché du logement, sur le marché du travail, dans les soins de santé et dans la vie nocturne. Le profilage ethnique est pratiqué par les forces de l'ordre et des cas de mauvaise conduite sont signalés dans certaines forces de police. Le racisme est bien présent sur certains médias sociaux où sa présence n’est pas contrôlée.

L’EPUB a inscrit l’article premier de la Confession de Belhar dans sa constitution. En effet, en tant qu'Eglise, nous avons la responsabilité particulière de veiller à ce que le racisme ne trouve aucune place dans nos propres milieux. À cette fin, nous encourageons les paroisses à mettre cette question à l'ordre du jour et à engager des discussions ouvertes pour évaluer dans quelle mesure nos propres églises sont des lieux sûrs et inclusifs.

Dans la société en général, le besoin se fait sentir d’une éducation en faveur des enfants et des jeunes qui attache une importance à l'histoire de notre pays, à une compréhension entre les groupes de population et au respect et à l’appréciation de la diversité.
En 2001, lors de la Conférence mondiale contre le racisme à Durban, la Belgique s'est engagée à élaborer un plan d'action national contre le racisme. Il est décevant de constater qu'en 2020 un tel plan ne soit toujours pas en place, ceci malgré les promesses répétées de divers gouvernements. Néanmoins, les problèmes sont urgents. Nous avons dès aujourd’hui besoin d'actions concrètes et ambitieuses. Il est grand temps. Ceux qui ne font pas partie de la solution au racisme font partie du problème. Il n'est pas question de rester assis sans rien faire.

"Il n'y a plus ni Juifs ni Grecs, ni esclaves ni hommes libres, ni hommes ni femmes - vous êtes tous unis dans le Christ Jésus." (Galates 3:28).

Pour le Conseil Synodal de l’Eglise Protestante Unie de Belgique,
Pasteur Steven H. Fuite,
Président.